Gateway to international timbertrade

Le contrôle de la production de bois s’améliore au Suriname

18 June 2020

Le Système informatique de gestion durable des forêts du Suriname (SFISS), intégré au Système national de suivi des forêts (NFMS), remplacera l’actuel système de traçage des grumes (LogPro), avec pour but d’améliorer tant l’efficacité que la transparence du contrôle des récoltes et du commerce du bois. La phase de transition, initiée mi-2019, est toujours en cours. L’objectif ultime du SFISS est de garantir la légalité de l’exploitation forestière et du commerce du bois.

Vingt ans après le lancement de sa première itération en 2000, le système de suivi du bois LogPro est en passe d’être remplacé par son successeur, SFISS, forme abrégée de Sustainable Forest management Information System Suriname. Principaux motifs de cette transition : la forte croissance de la production de bois sur ces dernières années (multipliée par 4 depuis 2015 pour atteindre plus de 1 million de m3 en 2018), associée d’une part à de faibles capacités d’inspection sur le terrain et d’autre part à la montée de la demande de traçabilité et de preuves de la légalité du bois et produits ligneux.

Contrairement à LogPro, réservé à l’usage unique du personnel de la Fondation pour la gestion des forêts et le contrôle de la production (SBB - Stichting voor Bosbeheer en Bostoezicht), SFISS est un système d’information entièrement en ligne, auquel les compagnies forestières enregistrées pourront accéder librement pour ajouter toutes les données et informations requises sur leurs activités d’exploitation (prévisionnelles), leurs volumes réels de production de grumes, leur transport et leur commerce. Une fois connectées au système, elles pourront également consulter les données historiques relatives à leurs exploitations, quel que soit le régime de gestion forestière applicable ou le type de permis accordé. Une amélioration conséquente en matière de transparence des activités de planification et d’exploitation forestières, de production et de traçabilité, sans parler du gain d’efficacité du contrôle et du suivi assuré par la SBB.

Depuis mi-2019, toutes les opérations d’exploitation du bois sont approuvées et suivies au moyen de SFISS, pour un changement progressif. Pour accompagner la bonne prise en main de SFISS, les entreprises ont bénéficié d’un soutien considérable de la SBB, qui s’est également chargée en parallèle du transfert des données historiques de LogPro à SFISS. La fin de la phase de transition est prévue dans les prochains mois, dans l’objectif d’abandonner LogPro d’ici septembre 2020.

En parallèle du passage à SFISS, la récolte du bois obéit à présent à des procédures de gestion intensive, aucun permis d’exploitation n’étant plus délivré sur la base d’une gestion extensive (moins stricte).

Pour en savoir plus sur SFISS, consultez: sbbsur.com/sfiss/ (en néerlandais)