Gateway to international timbertrade

Le Pérou - système de vérification de la légalité du bois

23 June 2020

 

Le Service national des forêts et de la faune sauvage du Pérou (SERFOR) a annoncé la fin de la refonte du module de suivi et de contrôle de son Système national d’information sur les forêts et la faune sauvage (MC-SNIFFS). Il permettra enfin de prouver l’origine légale du bois péruvien sur les marchés intérieurs comme internationaux.

Ce module de suivi et de contrôle du Système national d’information sur les forêts et la faune sauvage (MC-SNIFFS) a nécessité le développement et l’examen sur le terrain de sept processus de l’administration forestière :

  • la gestion des zones pour lesquelles des titres d’exploitation peuvent être octroyés ;
  • la gestion et l’émission desdits titres ;
  • la présentation et l’approbation des plans de gestion forestière détaillant l’usage prévu du bois dans ces zones d’exploitation ;
  • l’exécution, le suivi et le reporting sur la mise en œuvre desdits plans ;
  • l’émission, l’enregistrement et le contrôle de guides de transport forestier pour le bois récolté ;
  • l’enregistrement et la gestion des matières premières de la filière du bois ;
  • la gestion et le contrôle du transport lié à la mise du bois sur le marché.

Le module repose sur un modèle de technologie en ligne permettant aux usagers du secteur privé comme aux agents publics de recueillir des données relatives au bois récolté dans l’ensemble du pays auprès des concessionnaires forestiers et détenteurs privés de permis d’exploitation, ainsi qu’à partir des autorisations de conversion de terres forestières, sur des postes de travail tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Depuis mars 2020, toutes les concessions forestières sont dans l’obligation de tenir un Registre des opérations de récolte du bois. À compter d’août 2020, les acteurs industriels devront quant à eux tenir un Registre des opérations de première transformation. Un gain d’efficacité pour les procédures de l’administration forestière, qui contribueront ainsi également à prouver l’origine légale du bois péruvien sur les marchés intérieurs et mondiaux d’ici 2021.

Le projet a bénéficié du soutien technique de divers programmes de coopération internationale, comme Pro-Ambiente II, mené par GIZ, la société allemande de coopération internationale dans le domaine de la traçabilité du bois, ou le projet Pro-Bosques de USAID, l’agence des États-Unis pour le développement international, pour le développement du module MC-SNIFFS. Le dernier défi a été d’introduire un système fiable, mais pratique de traçabilité du bois, de l’abattage en forêt à l’arrivée des grumes sur le site de transformation. Selon le conseiller de la GIZ, « Les entreprises forestières certifiées FSC n’ont rencontré aucune difficulté à se conformer aux nouvelles exigences, la chaîne de surveillance ayant toujours été intégrée à la norme FSC. De nombreux exploitants comprennent aussi désormais qu’un système de traçabilité efficace constitue également un outil de gestion indispensable. »

La mise en œuvre efficace de ce système renforcera enfin la compétitivité et la durabilité de la chaîne de valeur du bois, composante clé de l’économie de l’Amazonie péruvienne.

Pour en savoir plus sur le module MC-SNIFFS, rendez-vous sur: www.serfor.gob.pe/modulos-sniffs/modulo-de-control (en espagnol).