Partenaires

Le projet a reçu les premières contributions financières de l'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), de la Coalition européenne des bois tropicaux durables (STTC), de l'IDH pour le développement de la plate-forme originale TTP et du ministère français de l'Agriculture pour le développement de l'ancienne plate-forme ATIBT (Legal-timber). Le site actuel est actuellement soutenu par des financements du FFEM (Fonds Français pour l'Environnement Mondial) et de l'UE (Union Européenne) dans le cadre des projets FLEGT-REDD et FLEGT IP (de l'ATIBT).

OIBT

ITTO

L'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) est une organisation intergouvernementale qui promeut la gestion durable et la conservation des forêts tropicales ainsi que l'expansion et la diversification du commerce international des bois tropicaux provenant de forêts gérées durablement et exploitées légalement.
itto.int

STTC

STTC

Sustainable Tropical Timber Coalition (STTC) a pour objectif de renforcer les niveaux de sensibilisation, de spécification et d'utilisation des bois tropicaux européens d'origine durable grâce à un programme de communication, d'éducation, de meilleures pratiques et de partage des connaissances. L'un des principaux architectes de ce concept, et l'un de ses principaux partisans, est l'IDH - The Sustainable Trade Initiative - soutenue par le gouvernement néerlandais.
europeansttc.com

MAAF

MAAF

C’est le ministère français en charge des filières agricoles, pêche, forêt et alimentation. Le MAAF est également l’autorité compétente responsable de la mise en œuvre du RBUE en France. Le MAAF a financé le développement par l’ATIBT de la plateforme Legal-timber en 2013 (fusionnée par la suite avec le TTP).
agriculture.gouv.fr

FFEM

FFEM

Le Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM) finance des projets innovants en faveur de l’environnement dans les pays en développement. Il soutient des initiatives à même de générer localement des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques. Créé en 1994 par le gouvernement français à la suite du premier Sommet de la Terre, il a déjà permis de soutenir 333 projets dans plus de 120 pays, dont les deux tiers en Afrique.

Le FFEM finance le projet FLEGT-REDD mis en œuvre par l’ATIBT qui vise à améliorer l’implication du secteur privé d’Afrique Centrale et de l’Ouest dans la mise en œuvre du Plan d’action FLEGT (processus APV et renforcement RBUE) et le mécanisme REDD+. Le TTP a été développé dans le cadre de la composante visant à faciliter la mise en œuvre du RBUE par la mise à disposition des informations pertinentes.
ffem.fr

EU (FLEGT-IP)

EU (FLEGT-IP)

En 2003, l'Union européenne (UE) a publié le Plan d'Action FLEGT qui vise à limiter la quantité de bois illégal entrant dans l'UE. Les objectifs de l'approche FLEGT sont de lutter contre l'exploitation illégale des forêts, de promouvoir des pratiques forestières durables, d'améliorer la gouvernance forestière dans les pays producteurs et de combattre la pauvreté. C’est dans le cadre de ce plan d’action que le Règlement Bois de l’Union Européenne a été élaboré et mis en vigueur.

L’UE finance des projets qui permettent de mettre en œuvre les actions phares du plan d’action FLEGT, tels que l’APV FLEGT et le RBUE. Il finance notamment le projet FLEGT IP mis en œuvre par l’ATIBT qui s’inscrit dans le projet FLEGT-REDD (FFEM). Dans ce cadre, des référents FLEGT-Certification ont été installés dans les pays cible, et ils contribuent à la révision et mise à jour des fiches TTP de leur pays.
europa.eu

 

Non-responsabilité : Cette plateforme d’information a été développée et est tenue à jour avec le soutien financier de la European Sustainable Tropical Timber Coalition (STTC - Coalition européenne pour les bois tropicaux issus de forêts gérées durablement), du ministère français de l’Agriculture et de l’Alimentation, de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), du Fond français pour l’environnement mondial (FFEM) et de l’Union européenne (UE), ainsi que l’assistance de la European Timber Trade Federation (ETTF - Fédération européenne du commerce du bois) dans le cadre de différents projets. Son contenu relève de l’entière responsabilité du propriétaire et ne saurait en aucun cas être interprété comme témoignant d’une quelconque position des bailleurs.